La Protection Civile à Secours Expo 2016

Les 4, 5 et 6 février 2016, à Paris - Porte de Versailles, s'est déroulé la deuxième édition du salon dédié aux secours. L’occasion pour la Protection Civile de mieux se faire connaître auprès des professionnels et de ses collaborateurs.

Secouristes et personnels de santé, des SAMU et de leurs SMUR, des SDIS et de leurs 3SM, ambulanciers, associations agréées de sécurité civile, entreprises, civils et militaires, partagent le même salon. Son objectif est de faire progresser le dialogue et favoriser les échanges et les synergies.

Rythmé par des conférences ouvertes à tous et adaptées aux problématiques de chaque acteur, ce salon offre l’opportunité à tous les passionnés de secourisme de découvrir les dernières innovations en matière de matériel, de pédagogisme ou encore législatif. Pour cette deuxième édition inaugurée par l le ministre de l’Intérieur et de la ministre de la Santé, les visiteurs ont pu assister à plusieurs démonstrations et d'exercices de prise en charge de victimes avec hélitreuillage. Outre l’ouverture de son stand durant ces 3 jours, la Protection Civile a participé aux tables rondes, workshops et aux conférences.

 

En filigrane des attentats de novembre 2015, jeudi 4 février, le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, et la ministre de la Santé, des Affaires sociales et des droits des femmes, Marisol Touraine, ont ouvert le salon en rendant hommage à l’ensemble des acteurs du secours et des soins d’urgence et de prévention réunis autour de la complémentarité et la coordination « qui ont fait et font preuve de courage et d’abnégation ». Marisol Touraine a quant à elle souligné «l’excellence du système de secours et de soins français ». Mais parce que la menace de nouvelles attaques reste extrêmement forte « nous devons nous tenir prêts partout en France, afin d’assurer le même niveau de protection à tous les Français. » poursuit-elle. Le ministre de l'Intérieur a souligné que pour faire face "nous devons intensifier les interactions dans la chaîne des secours « La complémentarité des acteurs de sécurité civile contribue à la résilience du peuple français... Nous avons des défis à relever."

 

Retex: les multi-attentats de novembre 2015

Tirer des leçons des évènements et améliorer la chaîne des secours, c'était l'objectif de la conférence du salon auquelle la Protection Civile a participé sur le retour d'expérience des multi attentats en présence des acteurs du secours institutionnels et les représentants des autres associations de sécurité civile. Si a plusieurs reprises, il a été question d'avoir confiance dans le système de secours à Paris comme en province, les attentats de novembre 2015 ont marqué à jamais les esprits notamment dans l'organisation des secours sur ce type d'évènement. La place des associations agréées n'est plus à démontrer mais il s'agit dorénévant de réfléchir à travailler sur leur adaptation et coordination dans la montée en puissance post attentat.

 

Sur fond de ces menaces terroristes sur notre territoire, le Ministre de l'Intérieur est également insiter sur sa volonté de généraliser l'apprentissage des gestes de secours partout en France. « La capacité de résilience d'un pays ne peut dépendre des seuls services de secours, aussi efficaces et compétents soient-ils », a-t-il plaidé, invitant les Français à « être davantage sensibilisés aux risques et formés aux gestes qui sauvent ».

 

Débutait au même moment, dans les départements, les premières initiations gratuites, menées notamment par la Protection Civile, que Bernard Cazeneuve a souhaité déployer, en appui des préfectures, sur l'ensemble du mois de février.

 

 

 

 

Découverte : formation dédiée aux déficients visuels

Le salon Secours Expo est également l'occassion de mettre en valeur des initiations des acteurs du secours. Samedi 6 février, deux formateurs de la Protection Civile du Cantal, Frédéric Robert et Virginie De Bourdon, ont présenté une formation PSC1 adaptée aux déficients visuels dans le cadre d'une conférence puis d'une démonstration.

Chaque citoyen quelque soit sa situation d'handicap doit avoir accès à des formations aux gestes de secours afin de devenir acteur de sa sécurité et d'être un maillon efficace.
Une nouvelle approche doit être faite concernant les éléments de communication en prenant en compte les difficultés pédagogiques liées à la langue des signes (notamment vocabulaire, place de l'interprète ou l'aidant).
Le contenu pédagogique doit également s'adapter dans le respect du RIF. Promouvoir l'alerte via le 114 et l'enregistrement dans les registres municipaux pour les alertes SMS chez les sourds, adapter l'appréciation de l'inconscience chez les malvoyants, permettre un meilleur usage du DAE, ... autant d'éléments à intégrer pour permettre une meilleure mémorisation des gestes.

Dans le cadre de la formation aux déficients visuels, les formateurs ont opté pour une formule de 12h avec un groupe de 8 candidats. Les gestes sont commentés et les apprenants sont, un par un, encouragés à l'autocorrection et à la réflexion à voie haute. La formation est axée sur la mémorisation par le toucher et la répétition des gestes/actions pour compenser l'absence de supports visuels. S'il n'y a pas de démonstrations en temps réel, rien ne change dans le déroulement des cas concrets et dans les critères d'évaluation.
La formation des citoyens handicapés c'est juste une question d'adaptation ... Ces formations ouvrent de nouvelles étapes dans la compréhension, l'acceptation et l'intégration du monde de l'handicap dans le "Mieux vivre ensemble".

 

 

Soutien socio-psychologique de familles et accident aérien : le crash de la Germanwings.

Enfin, la Protection Civile, au travers du témoignage de Marion Cotteril, présidente de la Protection Civile 04, animait également un workshop autour de la prise en charge psychologique des familles lors du crash aérien de la Germanwings qui avait fait 150 morts sans aucun survivant. Attente, angoisse, incertitudes, questionnements, douleurs, … les familles des victimes du crash de l’Airbus ont été accompagnées par une trentaine de psychologues, des dizaines d’équipiers formés aux secours socio-psychologiques et d'interprètes. Un long processus s'est mis en place dès l'aéroport et qui se poursuivra pendant, sans doute, plusieurs mois, voire plusieurs années après la catastrophe.

La prise en charge débute à l'aéroport, les familles sont entourées par des psychiatres et psychologues (CUMP) pour accompagner les proches des victimes. Il s'agit de gérer l'attente, les crises d'angoisses, d’anxiété, de prostration qui peuvent se manifester. Ces premiers instants permettent aux secouristes et médecins d'évaluer l'état psychique des familles (déni, sidération, déconnectées ou hébétées). La prise en charge se poursuit près des lieux du crash où deux cellules d'urgence médico-psychologiques (CUMP) ont été mises en place à Seyne-les-Alpes et à Digne (Alpes-de-Haute-Provence) gérées en partie par les bénévoles de la Protection Civile. Y sont installés de grandes tables dans un gymnase pour que les familles puissent se reposer, parler et avant tout boire et manger. Débute alors, la principale mission des équipiers formés aux secours socio-psychologiques et interprètes encadrés de professionnels de santé : l'écoute. Remettre les choses en mots est une étape du deuil primordial "pour redevenir acteur de quelque chose". Dont l’importance d’être assistés d'interprètes. L'absence de corps, dans le cas présent est une difficulté supplémentaire à gérer et fait de cette mission, une expérience unique. Elle rappelle l'importance du soutien technique et psychologique des bénévoles formés à l'écoute et à l'accompagnement. Après le temps de l'urgence, d’autres associations, les médecins généraux et des personnels de santé prendront le relais pour les deuils difficiles.

 

Nous saluons l'ensemble des bénévoles de la Protection Civile, acteurs du secours, des entreprises, fournisseurs et partenaires d'être venus si nombreux sur notre stand. Beaucoup de contacts, d'échanges qui contriburont au développement de notre Fédération. Un grand merci aux bénévoles qui nous ont aidé à organiser ce salon.

 

Retrouvez l'ensemble des photos du Salon sur notre album Facebook.

 

  • Inauguration du Salon par les Ministres
  • Marisol Touraine saluant nos bénévoles présents sur notre stand
  • Bernard Cazeneuve saluant nos bénévoles présents sur notre stand
  • Conférence sur "Handicap et secourisme"
  • Démonstration de la Proetction Civile sur l'agora
  • Démonstration d'une décontamination NRBC
  • Hélitreuillage d'une victime par Dragon 75
  • Dragon 75 au dessus du parc des expositions transportant une victime
  • Démonstration de la pose d'un garrot par les Sapeurs Pompiers de Paris
  • Le stand de la Protection Civile
  • Accueil des Ministres par les associations agréées de sécurité civile
  • Pas moins de 20 gagnants sont repartis avec de très beaux lots !

Publié le 22 Décembre 2015.

Nicolas Bertet, Direction Nationale de la Communication