L'accueil du Service National Universel

Le 4 juin dernier, 5 associations agréées de Sécurité Civile (Protection Civile, Croix-Rouge française, Croix-Blanche, Fédération Française de Sauvetage et de Secourisme et Ordre de Malte) ont signé avec Gabriel ATTAL, Secrétaire d'État auprès du ministre de l'Éducation nationale et de la Jeunesse, la convention cadre qui les associent officiellement au projet du Service National Universel.

La Protection Civile s’engage dans ce projet pour la formation aux gestes qui sauvent, la résilience / soutien aux populations et l’accueil des jeunes en phase 2 et 3.

La Protection Civile sera associée pour former les jeunes aux gestes qui sauvent, et leur donner des notions sur la résilience et le soutien aux populations.

De même, une présentation de la Protection Civile, de ses missions sera organisée lors de la « journée engagement » pour que les jeunes qui le souhaitent, puissent rejoindre les rangs des bénévoles de la Protection Civile voire aller plus loin dans le cadre d’un engagement en service civique.

Le SNU est une occasion pour les associations de Protection Civile de pouvoir s’adresser à la jeunesse et faire valoir l’engagement du bénévolat de Sécurité Civile.

L’été 2019 constitue la phase de préfiguration du SNU, près de 3000 jeunes sélectionnés sur la base du volontariat, et représentatifs d’une classe d’âge réaliseront leur phase 1 du SNU dans les départements ci-après :

  • Ardennes (08)
  • Cher (18)
  • Creuse (23)
  • Eure (27)
  • Guyane (973)
  • Hautes-Pyrénées (65)
  • Haute-Saône (70)
  • Loire Atlantique (44)
  • Morbihan (56)
  • Nord (59)
  • Puy-de-Dôme (63)
  • Val d’Oise (95)
  • Vaucluse (84)

Qu’est-ce que le service national universel ?

Le SNU est-il le rétablissement du service militaire, suspendu en 1997 ? Non, le SNU est un projet de société visant à favoriser le sentiment d’unité nationale autour de valeurs communes. Il vise à :

  • Impliquer davantage la jeunesse française dans la vie de la Nation. En favorisant le brassage social et territorial, il permet de développer la cohésion sociale et nationale.
  • Faire prendre conscience des enjeux de la défense et de la sécurité nationale. Permet à l'ensemble des jeunes d'être des acteurs à part entière de l'esprit de défense, en faisant par exemple l'expérience de la vie militaire ou des métiers de la sécurité intérieure.
  • Développer la culture de l’engagement. Le SNU permettra de découvrir les différentes formes d’engagement possibles.

Le SNU s’articule en deux temps :

  • Le premier temps, d’une durée d’un mois maximum, sera effectué aux alentours de 16 ans. Il est obligatoire. Il sera l’aboutissement du parcours citoyen débuté à l’école primaire et poursuivi au collège.
  • Dans un deuxième temps, les jeunes seront encouragés à poursuivre volontairement une période d’engagement, civil ou militaire, d’une durée d’au moins trois mois, concernant divers domaines civiques. Par exemple : défense et sécurité, aide à la personne, actions de préservation de l'environnement ou du patrimoine, tutorats, etc.

À noter que l’actuel service civique sera l’un des moyens d’accomplir cette seconde phase du SNU.

Publié le 11 Juin 2019.