Une soirée pour sauver

La Protection Civile de Meurthe-et-Moselle était partenaire d’ « une soirée pour sauver » à destination des étudiants sur Nancy le mois dernier.

La Ville de Nancy a initié depuis des années une démarche de formation/sensibilisation de la population aux premiers secours ;

  • Dès 2004 la formation intégrale à l’AFPS (Attestation de Formation aux Premiers Secours) puis PSC 1 pour tous les enfants de 10 ans des écoles élémentaires de Nancy (soit en 15 ans plus de 14 000 enfants ayant été diplômés de l’AFPS ou PSC1 à Nancy)
  • Et depuis 2016, environ une fois par mois en Mairie, des séances grand public d’initiation gratuites aux premiers secours de deux heures sont organisées, intitulées « les matinées pour sauver ».

Afin d’aller plus loin, pour promouvoir la culture du secourisme et des gestes de prévention en particulier à destination des étudiants, la Protection Civile de Meurthe-et-Moselle, en partenariat avec la ville de Nancy, a organisé pour la première fois le Jeudi 25 Avril 2019 entre 18 h 30 et 21 h, “une soirée pour sauver”. Gratuite, elle se déroulait dans un cadre atypique, le Palais du Gouverneur.

Les quatre associations agréées par la Préfecture était partenaires (Union départementale des sapeurs-pompiers, Association Départementale de la Protection Civile, Croix-Rouge française et Fédération Française de Sauvetage et de Secourisme).

La soirée était conçue sous la forme d’un « rescue game », proposant aux étudiants une série d’étapes aux choix multiples comme la mise en pratique de gestes simples comme l’alerte, la position latérale de sécurité, en passant par l’arrêt d’une hémorragie ou encore l’utilisation du défibrillateur. Ces étapes étaient également assorties de messages simples et d’informations en lien avec des questions de prévention, de dépistage, de sécurité, ou encore de don du sang voire d’organes.

La Fédération des donneurs de sang, l’association départementale des donneurs d’organes et de tissus humains (Addoth), l’association nationale de prévention en alcoologie et addictologie (Anpaa) ou encore SOS hépatites, la MGEN (Mutuelle Générale de l’Éducation Nationale), le centre médical et la Police Nationale ont participé au fil des étapes des scénarios qui étaient mis en place durant la soirée, permettant à chaque étudiant de laisser libre cours aux questions, à la découverte et à son désir de devenir « le héros d’un soir ».

Publié le 16 Mai 2019.

Victor Deyres,