Observatoire Ma vie

Véritable fléau, les AcVC engendrent chaque année en France, 11 millions de blessés, dont 5 millions de recours aux urgences et près de 20 000 décès.

 

Risques méconnus et peu étudiés, les accidents de la vie courante, dits AcVC, représentent l’ensemble des traumatismes non intentionnels qui ne sont ni les accidents de la circulation, ni les accidents du travail. Ils regroupent donc les accidents domestiques, de sport et loisirs, et les accidents survenus en milieu scolaire. Parmi ces accidents, les chutes, les suffocations et les intoxications de jeunes enfants et de personnes âgées font le plus grand nombre de victimes.

 

Face à ce constat, deux types d’actions complémentaires étaient à développer : étudier scientifiquement ces accidents pour mieux comprendre ce qui les cause et mettre en place des actions de sensibilisation et de prévention auprès du grand public.

Pour répondre à ce premier versant d’action, l’équipe Inserm « Prévention et Prise en Charge des Traumatismes » et Calyxis (Pôle d’expertise du risque) ont mis en place l’observatoire MAVIE.

                           

                                    

Cette étude scientifique, dite de cohorte, a pour objectif de suivre la survenue des accidents de la vie courante chez 100 000 volontaires, pendant plusieurs années. La méthodologie de l’étude repose sur un recueil exhaustif des informations déclarées ou observées antérieurement à la survenue de l’accident, telles que les variables concernant l’environnement domestique, les habitudes et modes de vie, et la santé de la victime.

L’objectif de l’étude est de répondre aux grandes questions suivantes :

  • Quels sont ces accidents ?
  • Quand, comment et où surviennent-ils ?
  • Quels sont les facteurs associés à leur survenue et à leur gravité ?
  • Comment les prévenir ?
  • Quel est le devenir des victimes ?

Les données recueillies permettront de formuler des préconisations et de mettre en place des programmes d’intervention et de prévention innovants. L’efficacité de ces mesures pour diminuer le nombre de victimes sera évaluée par leur expérimentation au sein même de la cohorte (équipements de protection, aménagement de l’habitat, changement de comportements...).

Le second versant des actions à entreprendre est la sensibilisation du grand public à cette problématique des risques d’accidents de la vie courante. Par son expertise reconnue dans la prévention, le secours et l’aide aux populations en France, la Fédération Nationale de Protection Civile (FNPC) est le représentant idéal de cette mission. En effet, la Fédération s’investit dans la prévention des risques au travers diverses formations grand public, dans l’animation de réserves de sécurité civile auprès des collectivités locales et dans la multiplication de convention avec les partenaires publics et privés. Les quelques 500 antennes locales de la Protection Civile offrent donc un relais essentiel pour la sensibilisation et la diffusion de mesures de prévention de ces risques d’AcVC.

La collaboration entre l’observatoire MAVIE et la Fédération Nationale de Protection Civile est donc le fruit d’une volonté commune : prévenir et sensibiliser le grand public à ces risques d’accidents.

 

>> En savoir plus sur l'Observatoire Mavie

>> Devenir volontaire de l'Observatoire Mavie

 

Thème: