Disparition d'Yvon CALATAYUD. La Protection Civile endeuillée

Yvon CALATAYUD. Exercice difficile que de parler de toi en une page alors qu'un volume serait à peine suffisant.

Né à  Oran (Algérie) en 1938, tu as été l'élève assidu d'une classe mixte à l'école de Reghaïa. Le monde étant petit comme tu aimais à le dire, en 2003 un détachement de bénévoles de la Protection Civile interviendra au sein d'un groupe d'intervention Franco-Algérien de secours dans cette commune lors du tremblement de terre dans la région de Boumerdès. Infirmier militaire dans les troupes aéroportées et autres, tu en gardes le goût de l'engagement, de l'action, du mouvement.


Tes voyages te conduisent vers la Polynésie française, à Tahiti  où tu t'installes Infirmier hyperbariste, surveillant du service des urgences à l'hôpital de Mamao, en 1984 tu fondes la Fédération Polynésienne de Protection Civile (FPPC) que tu présides depuis. Tu as rapidement mis en œuvre en tant q u'Instructeur de Secourisme, des formations permettant aux  moniteurs et 200 bénévoles répartis en 9 antennes , d'effectuer des formations pour les différents services, collectivités et le grand public et ce en contact permanent avec les équipes pédagogiques nationales.

Soucieux de mettre à disposition, des effectifs, compétences et moyens de la F.P.P.C, en complémentarité des services du territoire, de l'état lors de plans de secours catastrophe, y compris dans des pays limitrophes , en 1986 et 1989, tu formes, avec l'aide de la FNPC, des Groupes Polyvalents d'Intervention(GPI). Les agréments de sécurité civile renforcent cette implication en particulier lors de Dispositifs Prévisionnels de Secours, de la petite à la grande envergure tel que celui mis en place lors de la Tahiti Nui Va'a  depuis sa création en signant à nouveau convention ce  27 février 2015.Il ne faut pas oublier la participation active à de nombreux exercices de sécurité.

Quelle énergie, quelle activité !

Le Vendredi 29 novembre 2013 lors de la visite de monsieur Victorin LUREL, Ministre des Outres-mer qui s'est achevée par un cocktail républicain, comme le mentionne la fiche média du Haut-Commissariat de la République en Polynésie, le Ministre des Outre-mer « a remis des distinctions à plusieurs personnalités de la société civile qui ont contribué, par leur engagement, à la valorisation de la vie culturelle et associative et au développement économique de la Polynésie française ».
A l'issue de la présentation de ton en