Attentats de Paris

Les secouristes de la Protection Civile étaient largement mobilisés suite aux attaques multiples à Paris. Toute la nuit, ils étaient aux côtés des autorités institutionnelles dans la prise en charge des victimes.

 

 

Vendredi 13 novembre 2015, Paris a été livré à une série d'attentats sans précédent dans l'histoire de notre pays. Rapidement, la plan rouge multi-attentats déclenché, la Protection Civile s'est mobilisée et déployée aux côtés des Sapeurs-Pompiers de Paris et du SAMU sur les lieux des attentats à Paris et au Stade de France.

 

Dès 21h40, la Protection Civile était alertée suite aux évènements graves qui se sont déroulés en quasi simultané sur plusieurs sites à Paris intra-muros et sur le parking du Stade de France lors du match France-Allemagne en présence du président de la République. L'ensemble des moyens humains et matériels ont été mis en alerte sur toute l'Ile de France.

En moins d'une heure, tous les moyens disponibles étaient positionnés entre le site de la rue Bichat, lieu de la fusillade devant le Restaurant le Carillon et le site du Bataclan. Venus des départements 75, 51, 77, 78, 91, 94 et 95, les bénévoles secouristes se sont mis à disposition des autorités et procéder à la prise en charge des premières victimes sur place. Les secouristes du 92 et du 93 se positionnaient simultanément au niveau du Stade de France.

"Les effectifs et moyens de la Protection Civile de Paris renforcés par ceux des départements limitrophes sont actuellement engagés avec les services de secours qui interviennent auprès des victimes des attentats qui touchent actuellement la capitales. Je tiens à remercier l'ensemble des intervenants, les féliciter pour leur réactivité et le travail qu'ils réalisent dans des conditions difficiles.
Sur tout le territoire national, au travers de la veille opérationnelle, les bénévoles de la Protection Civile, se mobilisent pour leur apporter une aide si nécessaire et les assurent de leur soutien moral.
Nous restons mobilisés. Au nom de la Protection Civile, j'exprime nos pensées les meilleures envers les blessés, parents et amis des victimes et les assure de toute notre compassion
." s'exprimera Paul FRANCHETERRE, président de la FNPC, via les réseaux sociaux.

Les équipes en position du Bataclan, témoins de l'assaut des forces de l'ordre, ont porté secours à la centaine de victimes aux côtés de leurs homologues de la Croix Rouge et des Sapeurs-Pompiers.

D'autres équipes participaient aux évacuations des victimes vers les hôpitaux parisiens. En parallèle, plusieurs CAI (Centres d’Accueil des Impliqués) étaient déployés à l'Hôtel-Dieu et à la Mairie de Paris du 11e pour accueillir les impliqués et les témoins.

Une fois les victimes toutes évacuées, les pré-alertes sur l'Ile de France ont été levées à 3H30, le samedi 14 novembre.

Bernard Cazeneuve, ministre de l'Intérieur a tenu à remercier l'ensemble des services de secours impliqués :

L'état d'urgence est décrété sur la totalité du territoire national métropolitain pour la première fois.

La Protection Civile remercie chaleureusement l'ensemble des personnes ayant témoignées de leur soutien à nos équipes via les réseaux sociaux.

Ces actions terroristes auront - le bilan encore provisoire - provoqué la mort de 129 personnes, plus de 300 blessés dont 90 restent encore dans un état très grave à 48H des évènements.

Publié le 16 Novembre 2015.

Nicolas Bertet, Direction Nationale de la Communication